Les virus informatiques les plus perfectionnés

Les virus informatiques ont fait leur apparition après l’avènement de l’informatique. Depuis, ils n’ont fait que se perfectionnés et deviennent de plus en plus dangereux. Attaquant surtout les ordinateurs, les virus sont programmés pour pouvoir se répliquer avec une rapidité spectaculaire. Vous verrez dans cet article les plus perfectionnés et dangereux d’entre eux.

Les virus les plus destructeurs et perfectionnés de ces deux dernières années

Les virus dont vous verrez la liste tout de suite ont été très destructeurs ces dernières années. Ils continuent d’ailleurs de sévir encore aujourd’hui.

Le virus ILOVEYOU

Depuis les années 2000 jusqu’à ce jour il a déjà endommagé des dizaines de millions de PC. Son mode opératoire est simple. ILOVEYOU se cache en effet, dans une lettre jointe à un message électronique. Si par mégarde ladite lettre est ouverte, ce virus, affecte tous les fichiers qu’il trouve et les modifie. En plus de ralentir votre ordinateur, il va s’auto distribuer à tous vos contacts.

Le CryptoLocker

Sévissant depuis 2013, très peu de personnes ne savent comment il intègre les ordinateurs. Dès que vous allumez votre ordinateur, vous voyez devant vous un compte à rebours et un message vous intimant l’ordre de payer une somme d’argent avant la fin au risque de perdre toutes vos données.

Le virus PETYA

Celui-ci est beaucoup répandu dans les grandes sociétés. Il empêche l’accès aux données en les cryptant, ce qui bloque le fonctionnement de l’entreprise.

Stratégie d’anéantissement des virus informatique

Pour vous en débarrasser, téléchargez un logiciel antivirus que vous mettrez à jour. Utilisez-le pour analyser votre appareil. Il détectera les virus présents et les détruira. Une autre astuce est de de supprimer les fichiers temporaires en cliquant sur l’onglet « Tous les programmes » du menu Démarrer. Cliquez ensuite sur « Accessoires », puis « Outils système », puis sur « Nettoyage disque », enfin appuyez sur « Fichiers temporaires » afin de les supprimer.